Trésors cachés

Le Baggaertshof

Le Baggaertshof a été créé en 1638 par les soeurs Baggaert, qui y ont aménagé 12 maisonnettes et une conciergerie pour les veuves pauvres et les femmes non mariées. Avec une chapelle, ces maisonnettes sont disposées autour d'une cour intérieure carrée. Les fondatrices et puis leurs héritiers décidaient qui y étaient accueillis. Des "règles et ordonnances" étaient édictées pour les résidentes. Ainsi, celles-ci étaient obligées de rentrer tôt pour sonner la grande cloche. Dans la chapelle, on invoquait sainte Dymphe contre la folie et l'épilepsie. Un jardin botanique y est présent depuis des siècles. En 1981, un jardin d'herbes médicinales a été aménagé par le 'Werkgroep Kruiden Medici', une association des pharmaciens et de médecins de la région de Courtrai. Plus de 200 variétés d'herbe y ont été plantées. Le Baggaertshof est un monument classé.

 

Plus d'infos : Baggaertshof‎

Emplacement : Sint-Jansstraat 37

Ouvert : au printemps et en été, de 14 à 18 heures l en automne et en hiver, de 14 à 17 heures. Fermé le lundi, le vendredi et les jours fériés

Eglise Saint-Antoine et grotte de Lourdes

Courtrai a connu une forte croissance démographique au XIXe siècle. Il était donc nécessaire de construire de nouvelles églises paroissiales. Les pères passionistes se sont établis autour du Veemarkt où ils ont fondé un monastère, une école et l'église Saint-Antoine (Sint-Antoniuskerk) (1873). L'église est devenue un lieu de dévotion populaire à Courtrai. Ce monument classé a été construit en style néo-roman. 

Frère Isidore est un personnage hors du commun. Il avait une santé précaire lorsqu'il s'est établi dans le quartier du Veemarkt en 1912. En 1913 (après avoir été cuisinier pendant un an), on lui a donc confié la tâche moins lourde de concierge. Sa volonté d'aider tous ceux qui s'adressaient à lui pendant la Première Guerre mondiale lui a valu le surnom de "Frère Bonté". Décédé en 1916, Frère Isidore reste une source d'inspiration après sa mort. En 1952, les rues étaient noires de monde lorsque le corps de frère Isidore a été transféré dans sa nouvelle sépulture de l'église Saint-Antoine. Il était béatifié en 1984.

La grotte de Lourdes (Lourdesgrot) est une autre construction remarquable. Cette grotte factice située dans la Veldstraat a été inaugurée le 11 février 1908 par Mgr Waffelaert, à l'occasion du 50e anniversaire de la première apparition de Marie à Lourdes. Depuis ce jour, une visite de l'église Saint-Antoine se termine souvent par un moment de recueillement devant la grotte de Lourdes, une oasis de calme dans l'agitation de la ville.


Plus d'infos : Sint-Antoniuskerk

Emplacement : Wandelingstraat 33

Ouvert : Tous les jours de 7.30 à 18 heures. Ouvert jusque 17 heures entre le 1er novembre et le 1er avril.

Conseil : Vous pouvez toujours visiter la tombe de frère Isidore dans l'église Saint-Antoine. De nombreux objets à son effigie sont en vente dans la grotte de Lourdes.

Kelderke Gods

Dans une chapelle latérale de l'église Saint-Martin, vous pouvez pénétrer dans le "Kelderke Gods", la "petite cave de Dieu". Un endroit où de nombreux pèlerins venaient (et viennent toujours !) faire des dévotions contre diverses maladies et prier pour de l'aide. On peut d'ailleurs y trouver des petits billets avec des messages comme "J'espère que mon fils reviendra sain et sauf de son voyage", et des fidèles y font brûler une bougie. Jusqu'il y a peu, il était également possible de se faire bénir avec une dizaine de reliques ou de recevoir un gâteau béni, une médaille ou un ruban à porter autour du membre du corps malade.

On trouve de traces de cet endroit unique de dévotion populaire datant de 1413. Une sorte de grotte avait été aménagée sous le maître-autel, dans laquelle était exposée une scène de la Mise au tombeau. Le Courtraisien Karel Delbaere l'a sculptée en 1894, après qu'un groupe de statues plus anciennes a été détruit dans un incendie. De nombreuses béguines s'y rendaient pour aider les fidèles, les consoler et leur redonner courage. On y trouve une statue de Marie, "Mère des Douleurs". La soeur béguine Augusta était une des grandes figures du "Kelderke Gods".

 

Plus d'infos : Eglise Saint-Martin

Emplacement : Sint-Maartenskerkstraat

Ouverte : En semaine de 9 à 18 heures, le samedi et le dimanche de 10 à 18 heures. Entre le 1er octobre et le 31 mars, ouvert jusque 17 heures. Ne peut être visité durant les services religieux.

Statuette miraculeuse de Notre-Dame de Groeninge

Selon la légende, la statuette de Marie de Groeninge, célèbre pour ses nombreux miracles, a été trouvée en 1281 par le pape Martin IV dans une forêt, et offerte à Beatrice, Comtesse des Flandres, lors du pélerinage de cette denrnière à Rome en 1285. Elle l'a ensuite rapportée à Courtrai.

La légende prétend en effet que la comtesse Béatrice a rapporté cette statuette d'un pèlerinage à Rome. Elle l'aurait reçue du pape. Cela paraît douteux, car rien, dans les autres écrits sur la vie de la comtesse, n'évoque un pèlerinage à Rome. Sans doute n'est-ce donc qu'une belle histoire. Cette magnifique statuette en ivoire gothique du XIIIe siècle peut être admirée à l'église Saint-Michel. Une réplique miniature est exposée à Courtrai 1302. Le lien entre la statuette et la bataille des Eperons d'or est cependant remarquable. Avant la bataille, les troupes flamandes auraient invoqué l'image de la Vierge à l'enfant. Leurs prières ont été entendues, et les troupes flamandes ont défait l'armée de chevaliers français. Depuis, cette magnifique statuette est appelée "miraculeuse". Rien n'atteste cependant de la présence de la statuette à Courtrai à l'époque.

 

Plus d'infos : Eglise Saint-Michel

Emplacement : Eglise Saint-Michel, Sint-Michielsplein

Ouvert : Tous les jours de 8.30 à 20 heures, le lundi jusque 18.30 heures en le dimanche de 8.30 à 10 heures en de 18.30 à 20 heures

Jardin Messeyne

Vous pénétrez dans ce jardin par un passage sous l'hôtel Messeyne ou par la ruelle Guido Gezelle. Le jardin faisait partie de la grande maison de maître du XIXe siècle de Monsieur Benoit, marchand et fabricant de lin et de dentelles. Il possédait également la blanchisserie attenante à la maison. L'hôtel Messeyne donne toujours sur le jardin, mais tout le monde peut le visiter.

Le joyau du jardin est son étang baroque surmonté d'un petit pont décoratif en fer forgé. C'est un jardin très romantique, qui propose des sentiers, des pelouses vallonnées et de nombreuses variétés d'arbres et de plantes (tilleuls, hêtres, châtaigniers, noisetiers,  frênes, érables, ifs, platanes, rhododendrons, hortensias, pivoines, lilas, bouleaux...). On y trouve également un petit pavillon néogothique, monument classé.

 


Emplacement : Groeningestraat 17

Conseil : Des événements sont également organisés dans le jardin. Adventure Movie Club projette de temps à autre un film dans ce lieu public inspirant. C'est également un lieu de pique-nique très agréable.

Cave médiévale

La cave a été découverte en 1955 lors de la construction d'un supermarché à l'angle de la Grand-Place et de la Doorniksestraat. Les arcs typiquement romans reposent sur de lourds piliers. La cave, qui date de la fin du XIIe siècle, est une des premières caves en pierre de la ville. La présence de la cave révèle la richesse des habitants de l'époque. Deux colonnes encastrées démontrent que la cave était initialement plus vaste. La cave a été classée en 1983.

Plus d'infos : Middeleeuwse kelder

Emplacement : Angle de la Grand-Place et de la Doorniksestraat.

Ouvert : La cave médiévale ne peut être visitée qu'avec un guide.

 

MOULIN PREETJE

Le moulin Preetjes est unique en son genre'. C'est le seul moulin à teiller conservé en Europe. Le teillage est l'opération qui consiste à séparer les fibres textiles du bois et de l'écorce par broyage et battage. Au départ, il était réalisé à l'aide d'outils très rudimentaires, mais vers 1850, le processus est mécanisé. Deux planches de teillage sont assemblées sur une roue mobile actionnée au pied. Il ne fallut pas longtemps pour qu'un petit malin ait l'idée de faire appel à l'énergie éolienne des moulins à 'ailes flamandes'. Aux alentours de 1870, il y avait, rien qu'à Heule, dix moulins à teiller.

Construit en 1866 par Ivo Deprez, Preetjes Molen doit son nom au sobriquet de son créateur. Il a servi jusqu'en 1914. Dans les années 90, une restauration approfondie est entamée. Le moulin et ses abords deviennent un site rural classé. Aujourd'hui, le moulin Preetjes est le seul exemplaire de ce type encore fonctionnel en Europe.

 

Visites:

 

Le patrimoine molinologique ne se limite pas à la maçonnerie. Le métier de meunier et toutes ses compétences sont tout aussi impressionnants. C'est un véritable artisan qui doit apprendre pendant des années à faire fonctionner son moulin au rythme de la nature, dans le respect de l'environnement et de la technique. Le meunier de Preetjes Molen se fera un plaisir de s'entretenir avec vous. Vous pouvez lui rendre visite le troisième dimanche du mois, d'avril à septembre.

 

Adresse : Hoge Dreef, Heule. Le réseau cyclable Leiestreek West longe le moulin.

Conseil: partez du musée Texture en direction de la Lys jusqu'au point-noeud 10, puis bifurquez vers les points-noeuds 63 et 14 pour passer devant ce moulin.

Ouvert: les troisièmes dimanches d'avril à septembre, de 14 à 17 heures | gratuit.

Baggaertshof

Type
bezienswaardigheden
Adres
sint jansstraat 35
Telefoon

Baggaertshof

Type
bezienswaardigheden
Adres
sint jansstraat 35
Telefoon

Baggaertshof

Type
bezienswaardigheden
Adres
sint jansstraat 35
Telefoon

Baggaertshof

Type
bezienswaardigheden
Adres
sint jansstraat 35
Telefoon

Weergeven