La construction de l'église Notre-Dame (Onze-Lieve-Vrouwekerk) a commencé en 1199 à l'initiative du Comte Baudouin IX. L'église se trouvait dans le domaine comtal de Courtrai, totalement muré à l'exception d'une partie donnant sur la Lys. De cette église de style gothique précoce, seuls la façade ouest, la nef centrale et le transept ont été conservés. Les tours datent de la fin du XIIIe siècle. Après la bataille de Westrozebeke en 1382, l'église a été en grande partie détruite, puis reconstruite. Plus tard, l'intérieur a été aménagé en style baroque.

Après la bataille des Eperons d'or de 1302 - qui a eu lieu sur la plaine de Groeninge toute proche -, les Flamands y ont suspendu 500 éperons d'or de chevaliers français tués au combat en remerciement à Notre-Dame de Groeninge. Les mercenaires bretons les ont emportés, avec d'autres objets précieux, en 1382, après la bataille de Westrozebeke. Ces éperons ont ensuite été remplacés par des copies, qui sont toujours présentes dans l'église. L'église Notre-Dame héberge plusieurs chefs-d'oeuvre, comme l''Elévation de la Croix' d'Antoine van Dijck.

En 1370, le Comte Louis de Male a construit la Chapelle des Comtes (Gravenkapel), un mausolée pour lui-même. Elle abrite de magnifiques peintures murales des comtes de Flandre, ainsi qu'une statue de sainte Catherine (un chef-d'oeuvre reconnu). Les vitraux accentuent le caractère comtal de l'église : les comtes de Flandre, des chevaliers harnachés durant la bataille des Eperons d'or, etc.

Plus d'infos : Onze-Lieve-Vrouwekerk